Le Pilea peperomioides est une plante succulente originale aux feuilles arrondies, en forme de pièces de monnaie. Symbole de richesse, d’abondance et de bonne fortune, Pilea peperomioides est facile à cultiver à la maison, même pour ceux qui n’ont aucune expérience du jardinage.

Caractéristiques du Pilea peperomioides

Cette succulente originale possède une forte racine à partir de laquelle poussent des tiges charnues qui ne dépassent généralement pas 60 centimètres de long. Les tiges portent des feuilles arrondies, longuement pétiolées, brillantes, d’un vert vif et d’un diamètre pouvant atteindre 15 centimètres.

La particularité des feuilles, ressemblant à de grandes pièces de monnaie, est à l’origine du nom commun du pilea, connu sous le nom de plante à monnaie chinoise.

Au fur et à mesure de sa croissance, la plante prend un port buissonnant mais soigné et, en peu de temps, elle peut atteindre un mètre de hauteur, même si elle est cultivée en pot.

La floraison est discrète, caractérisée par de petites fleurs blanches s’ouvrant au printemps sur les branches des tiges.

Symbole de bonne fortune et d’abondance, le pilea est aujourd’hui populaire dans les appartements, les bureaux et sur les galeries Instagram où il est traité presque comme un objet de design en raison de la perfection de ses feuilles et de son port élégant.

En plus d’être belle et originale, la pilea demande très peu de soins et est facile à cultiver même pour les personnes inexpérimentées, une autre raison pour laquelle cette plante est devenue une véritable star du web.

Lire aussi :  Éliminer les liserons de votre jardin : pourquoi choisir le vinaigre blanc ?

Où placer le Pilea peperomioides ?

Le Pilea, ou plante à monnaie chinoise, aime être dans des endroits très lumineux, à des températures comprises entre 15 et 25°C et dans des pièces avec une bonne humidité.

La plante à monnaie ne supporte pas les températures inférieures à 10°C et souffre lorsque le thermomètre dépasse 28°C.

ou placer le pilea

Dans les régions où l’hiver est particulièrement rigoureux, il est conseillé de cultiver le pilea dans un appartement, en le plaçant près d’une fenêtre et loin des sources de chaleur telles que les chauffages ou les radiateurs.

Au printemps et en été, si vous disposez d’un balcon, d’une terrasse ou d’un jardin, vous pouvez placer le pilea à l’extérieur, à condition de le placer dans une position ombragée et fraîche et de ne pas laisser les rayons directs du soleil l’atteindre. Méfiez-vous également des vents forts qui pourraient endommager les tiges et les feuilles, qui sont toutes deux assez délicates.

La passion pour la lumière est clairement évidente chez cette plante, car la tige a tendance à se courber vers la lumière et les feuilles se développent exclusivement dans la direction de la source lumineuse.

Pour permettre une croissance équilibrée, beaucoup recommandent de tourner souvent le pot, afin que les feuilles soient atteintes par la lumière dans toutes les directions. Cependant, cela peut stresser la plante, il est donc préférable, dans la mesure du possible, de choisir un emplacement pour le pilea où il peut naturellement profiter d’une source de lumière uniforme, par exemple sous une lucarne.

Lire aussi :  Installer une clôture sans fondation : est-ce possible ?

Comme il s’agit d’une plante qui aime les environnements humides, le pilea peut également être placé dans la salle de bain ou la cuisine et il est également possible de le cultiver dans l’eau plutôt que dans la terre.

Sol, arrosage et fertilisation

Tout type de sol peut être utilisé pour cultiver le pilea, bien qu’il préfère un sol riche et bien drainé. L’eau doit être donnée lorsque le sol est sec et l’arrosage doit être abondant, surtout au printemps et en été.

Comme nous l’avons vu, le pilea aime les milieux humides, il apprécie donc la brumisation autour du feuillage mais celle-ci doit se faire avec de l’eau non calcaire pour ne pas tacher les feuilles.

arrosage et exposition Pilea peperomioides

Le pilea se prête également à la culture hydroponique : il suffit de placer quelques brins avec des feuilles dans un pot avec de l’eau pour voir les racines germer.

Si le pilea est cultivé en pot ou en hydroponie, il faut ajouter de l’engrais liquide à l’eau d’irrigation ou au pot, afin que la plante reçoive tous les éléments nutritifs dont elle a besoin pour sa croissance et son développement.

Taille, propagation et rempotage

Le Pilea est une plante peu exigeante qui ne demande pas de soins particuliers et n’a pas besoin d’être taillée.

C’est une plante qui se développe rapidement pendant la croissance végétative, il peut donc être opportun de la multiplier par des boutures à enraciner dans l’eau ou en divisant les pousses basales. De cette manière, il est également possible d’éclaircir la plante mère, ainsi que d’avoir d’autres spécimens à offrir en cadeau pour souhaiter abondance et richesse à ses proches.

Lire aussi :  Les 12 fleurs les plus rares au monde : quelles sont-elles ?

Pour une croissance luxuriante, le pilea n’a pas besoin d’un grand contenant, mais si la croissance n’est pas contenue, son développement rapide rend nécessaire le rempotage dans un contenant légèrement plus grand. Le rempotage du pilea se fait chaque année au printemps, en plaçant une couche de matériau drainant au fond du pot et en utilisant du terreau universel mélangé à du sable.

Maladies et ravageurs du pilea

Le pilea est une plante rustique malgré son aspect délicat. Il est rarement affecté par les maladies et les parasites. Cependant, si l’arrosage est excessif et que le sol n’est pas suffisamment drainé, la plante peut être sensible aux attaques de champignons et de moisissures et risque de pourrir les racines.

Comments are closed.