Le vide sanitaire est un système qui permet de mieux isoler le plancher de la maison tout en améliorant la durabilité et la salubrité du bâtiment. C’est un espace dont la taille varie selon le type d’ouvrage, déterminant ainsi son accessibilité. À quel endroit se trouve le vide sanitaire de la maison ? Quels sont ses avantages ? Est-il obligatoire lors de la construction ?

Où se trouve le vide sanitaire dans une maison ?

Le vide sanitaire correspond à l’espace entre le terrain de construction et le premier plancher de la maison (appelé plancher VS). Ce volume d’air vide séparant la dalle du rez-de-chaussée du sol offre notamment la possibilité de lutter contre les remontées d’humidité. Sa hauteur est variable, mais elle n’atteint souvent pas 1,80 m. Le vide sanitaire peut également se situer totalement ou partiellement en dessous du bâtiment. Son installation n’est pas obligatoire, mais elle devient indispensable selon la nature du terrain (sol argileux ou sujet à gonfler).

On distingue deux types de vide sanitaire caractérisé par leur taille. Plus grand, le vide sanitaire accessible se retrouve sous l’entièreté de la maison. Son espace vous aide à vous y introduire pour effectuer des interventions comme des travaux de maintenance, d’isolation, etc. En revanche, le vide sanitaire inaccessible n’est pas assez grand pour que vous puissiez y entrer. Il reste cependant utile pour la protection de la maison.

Comment accéder au vide sanitaire ?

Pour trouver le vide sanitaire de votre maison, vous devez commencer par vous assurer que cet accès existe réellement ou pourra être mis sur pied. Les propriétaires décident parfois de rendre inaccessible pour toujours cet espace entre le plancher et le sol. Cela n’est pas vraiment judicieux, car le vide sanitaire est un poste de surveillance idéale pour contrôler la présence de termites et autres insectes nuisibles. Il est aussi très pratique pour réaliser des aménagements ou la maintenance des réseaux.

La construction d’une trappe de visite minimale permettra d’accéder au vide sanitaire. Concernant ses dimensions, ce dernier fait le plus souvent :

  • 60 cm de hauteur,
  • 1 m de long,
  • 2 longueurs d’agglomérés,
  • 3 rangs d’agglomérés.

Votre trappe doit également correspondre exactement au tableau du vide sanitaire. Elle est ajourée ou pleine, selon sa contribution ou non à la ventilation de l’espace. Une trappe d’accès pourra donner sur l’extérieur d’une des façades de la maison tout en maintenant une position verticale. On peut aussi l’orienter horizontalement, dans un débarras ou en dessous d’un escalier. Dans tous les cas, un professionnel est le mieux placé pour identifier rapidement l’accessibilité de votre vide sanitaire.

trouver acces vide sanitaire

Les avantages d’un vide sanitaire dans une maison

La création d’un vide sanitaire lors de la construction d’une maison peut être bénéfique pour :

  • une bonne isolation thermique,
  • la prévention des remontées d’eau et des inondations,
  • éviter les incidences d’un tassement de terrain.

Le volume d’air entre le terrain et le plancher permet à votre maison de ne pas toucher le sol et donc d’être mieux isolée. La ventilation naturelle aura pour effet d’assécher l’air dans ce compartiment et donc de renforcer davantage l’isolation. Pour avoir une construction conforme aux exigences de la réglementation RE2020, le vide sanitaire sera également isolé avec de la mousse de polyuréthanne en plaque ou du polystyrène. Vous évitez ainsi l’apparition de moisissure. On pourra aussi combiner ce système avec une isolation thermique sous-plancher chauffant ou sous chappe flottante pour limiter les déperditions.

À la différence d’une maison sur terre-plein, le mode de construction incluant un vide sanitaire est efficace pour éliminer les remontées naturelles d’humidité. Vous éviterez aussi les problèmes de sécheresse des sols. L’espace entre le terrain et le plancher facilite l’évacuation de l’eau en cas d’inondation. Si vous remarquez que votre vide sanitaire est humide, cela est sûrement lié à une mauvaise ventilation.

Une construction sur vide sanitaire est moins affectée par les conséquences d’un tassement du sol. Vous risquez donc moins de voir le carrelage de votre maison se fissurer ou les cloisons sensibilisées.

L’entretien du vide sanitaire

Moins sensible aux sinistres, le vide sanitaire doit être bien entretenu pour conserver tous ses avantages. Le principal paramètre à respecter est la ventilation. Votre vide sanitaire doit être suffisamment aéré via l’installation de bouches d’aération. Des claustras ou des grilles solides seront aussi placés sur les ouvertures pour éviter les intrusions de nuisibles.

Cette ventilation est d’ailleurs soumise à une réglementation stricte. Selon la loi, elle est optimale lorsque la surface totale des bouches d’aération correspond au moins à 0,05 % de la surface du vide sanitaire. Pour garantir une ventilation maximale, veillez à ce que ces accès ne soient pas obstrués par des pierres, des feuilles ou autres éléments.

Comments are closed.