La trappe de visite est un accès technique qui remplit plusieurs fonctions. Elle facilite entre autres l’accès aux combles. La pose de cette ouverture est une opération hautement technique que vous pouvez réaliser vous-même à condition de respecter minutieusement les différentes étapes. Skan.fr vous détaille le processus à suivre pour une installation professionnelle d’une trappe de visite dans un comble.

Quel emplacement privilégier pour installer une trappe de visite dans un comble ?

La première étape pour réussir la pose d’une trappe de visite dans un comble est de trouver le bon endroit. Elle doit en effet être positionnée dans un endroit précis pour être fonctionnelle. Négliger son emplacement peut encourager des problèmes d’isolation et d’étanchéité de votre maison.

Elle peut être source de fuite d’air et de déperditions thermiques. L’installation de cette trappe dans une pièce qui nécessite une bonne isolation n’est pas pertinente. Évitez de ce fait de la placer dans une chambre, dans le salon, dans le bureau ou dans la cuisine. Vous pouvez, en revanche, installer une trappe de visite dans un espace de dégagement ou de rangement :

  • les toilettes,
  • un cellier,
  • une buanderie,
  • un débarras, etc.

L’emplacement idéal à rechercher est celui qui a besoin de moins de chaleur. Par exemple, une buanderie est un choix plus pertinent que le couloir pour installer une trappe de visite. Les bas de pente de toit ne sont pas recommandés pour l’installation de cet élément. Assurez-vous de pouvoir entrer dans l’espace sous le toit sans encombre.

Lire aussi :  Plans de sa maison : pour quel logiciel plan de masse opter ?

Le bon endroit doit aussi offrir la hauteur nécessaire pour permettre le déploiement d’une échelle ou d’un escabeau. Vous devez pouvoir facilement accéder aux combles depuis le sol. En plus de l’aspect fonctionnel, l’emplacement de cette ouverture tient compte des critères esthétiques. La trappe de visite est une installation peu esthétique. Pour éviter qu’elle crée une sorte de défaut visible dans le plafond, posez-le dans une pièce à l’abri des regards.

Installation trappe de visite dans comble

Quelles dimensions choisir pour la pose d’une trappe de visite dans un comble ?

Après avoir identifié le bon emplacement pour votre trappe de visite, prenez les mesures pour la découpe du plâtre du plafond. À cette étape, vous aurez besoin de quelques instruments de mesure pour être plus précis. Une règle, une équerre et un crayon suffisent.

Les dimensions pour une ouverture idéale pour une trappe de visite dans un comble sont de 50 à 60 cm de côté. Ceci vous garantit un accès pratique que vous n’aurez aucun mal à exploiter. Prenez les mesures directement dans le cadre de la trappe de visite. Ceci permet d’obtenir une ouverture parfaitement adaptée à la taille de l’encadrement.

Découpez le plâtre ou le support suivant le marquage

Découpez l’ouverture en tenant compte de la dimension marquée. La scie à guichet est l’accessoire qui convient pour effectuer une ouverture parfaite dans la matière du plafond. Pour gagner en efficacité, il convient de faire un avant-trou. En plus de faciliter l’insertion de la scie, ceci permet de protéger le support qui pourrait se fendre ou éclater si vous procédez mal.

Lire aussi :  Réussir sa pose de margelles de piscine : comment faire ?

Faire un avant-trou consiste à percer les quatre sommets du marquage. Le type de scie à guichet à utiliser dépend de la nature du support. La scie à guichet manuelle est efficace pour couper du bois ou du plâtre. Pour un support qui nécessite plus de puissance, optez pour une scie à guichet électrique radiale munie d’une lame circulaire.

Montez la trappe de visite

Après la coupe du support, démontez le battant de la trappe de visite. Insérez ensuite le cadre dans l’ouverture faite dans le plafond. Repérez le système de fixation qui accompagne la trappe de visite. En fonction du type de dispositif d’encrage, recourez aux serre-joints.

Ceux-ci vous permettent de maintenir le cadre pour faciliter le vissage ou le séchage (joint de silicone). Assurez-vous que la pose est parfaite et que le système tient bien dans l’encadrement. Montez alors le battant de la trappe de visite.

Renforcez l’isolation de votre trappe de visite

L’installation d’une trappe de visite dans un comble doit répondre aux exigences de la RT 2012. Cet élément doit être isolé thermiquement en plus d’être étanche à l’air. En cas de non-respect de ces exigences, la trappe de visite peut diminuer les performances énergétiques de votre maison. En hiver, elle est source de déperditions thermiques. Ceci vous contraint à utiliser plus d’énergie pour réchauffer vos pièces.

En été, une mauvaise isolation de la trappe de visite peut entrainer jusqu’à 12 % de perte d’air frais. Pour limiter les fuites d’air, assurez-vous que votre installation contient des joints en caoutchouc sur le pourtour. Couvrez la trappe d’un isolant pour optimiser sa performance thermique. Ces dispositions vous permettent de corriger les ponts thermiques.

Lire aussi :  Faire construire sa maison avec un petit budget : les solutions

Comments are closed.