Le plancher chauffant, également connu sous le nom de « sol chauffant » ou de « chauffage solaire », est un type de chauffage qui permet d’utiliser des tuyaux enfouis sous une couche spéciale pour chauffer une pièce. Les avantages principaux du plancher chauffant sont son coût relativement faible et sa capacité à maintenir la température uniformément.

Qu’est-ce qu’un plancher chauffant ?

Un plancher chauffant est constitué de plusieurs composants (des tuyaux, des vannes, etc. ) installés dans le sol à l’aide d’une couche d’isolant sous-jacente et d’une chape liquide enrobage.

La chape jouera alors un rôle central car elle va servir non seulement à tenir en place le revêtement final mais aussi à transférer la chaleur produite

Quelle épaisseur de chape pour plancher chauffant ?

La rénovation énergétique est un enjeu important pour aider à réussir le projet de rénovation énergétique. Quelles sont les informations nécessaires pour choisir une chape adaptée à un plancher chauffant ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la chape et ses différents types, afin de trouver une solution adaptée à votre projet.

Les différents types de chapes

Une chape est une couche de matière qui sert à lisser et/ou isoler le sol d’une pièce ou d’un bâtiment. La chape permet d’obtenir une surface plane et homogène, prête accueillir un revêtement tel que du carrelage, du parquet, du stratifié, etc.

Lire aussi :  Les bâtiments modulaires : une solution écologique pour l'industrie de la construction

Une chape peut être faite à base de ciment, de mortier ou encore de chape liquide. La chape classique est fabriquée à partir de ciment, d’eau et d’adjuvants. Elle doit être étalée sur le sol et lissée manuellement avec une taloche avant que le ciment ne commence à prendre. Une fois sèchée, la chape traditionnelle se compose d’une très fine couche (<3mm) dont l’épaisseur varie entre 2 cm et 8 cm selon le type de sol en dessous et le type de revêtement choisi.

plancher chauffant épaisseur chape

La chape liquide est quant à elle composée d’un mélange spécialisé comprenant du ciment, des adjuvants et des fibres synthétiques (dites «cellulose»). Elle a comme particularité sa rapidité de pose : appliquée au rouleau (et non à la taloche), elle sèche ensuite en quelques heures seulement

Lorsque vous optez pour une chape classique, veillez toujours à respecter les consignes relatives au temps maximal entre la pose et l’enrobage pour éviter que la couche ne se fissure ou ne se déforme. La qualité du bâti peut également influencer l’efficacité de la couche. Enfin, la durabilité des produits en ciment peut être affectée par un niveau trop élevé de teneurs en sels et autres micro-organismes.

Quelle épaisseur de chape est nécessaire pour un plancher chauffant ?

La pose d’une chape est nécessaire avant l’installation d’un système de plancher chauffant. La chape va permettre d’encapsuler le système de chauffe, en répartissant uniformément la chaleur et en protégeant les conduites du froid.

Les types et les épaisseurs de chapes à utiliser peuvent être très variés selon le type de sol sur lequel doit être posé le plancher chauffant, ainsi que les caractéristiques des produits isolants et fluides. En général, on recommande une couche d’enrobage entre 3 mm et 10 mm afin d’optimiser le fonctionnement du plancher chauffant.

Lire aussi :  Transformation de garage en espace habitable : que prévoit la loi ?

Pour un chauffage électrique (plinthe), une certaine hauteur maximale est souvent définie par le fabricant ; pour un chauffage au gaz ou à eau chaude, elle est comprise entre 2 cm et 8 cm. Si vous optez pour une chape liquide, son épaisseur minimale doit être comprise entre 5mm et 8mm selon le type de revêtement que vous choisissez

Comments are closed.