La pompe immergée est le meilleur outil pour exploiter l’eau d’un puits. Elle permet de l’utiliser convenablement pour diverses activités (arrosage, jardinage…) et les besoins de la maison en eau. Son installation est très aisée. Découvrez avec Skan la manière d’installer votre pompe immergée dans un puits.

Le matériel nécessaire pour installer une pompe immergée

Le matériel nécessaire pour installer une pompe immergée dans un puits varie en fonction du modèle et des accessoires fournis avec. Pour une bonne installation, vous devez en général avoir :

  • une poulie,
  • un clapet antiretour,
  • un boîtier de filtrage,
  • un kit de raccordement,
  • un appareil pour contrôler le niveau de l’eau,
  • un boîtier d’automatisation pour protéger toute l’installation.

Il vous faudra aussi un ballon surpresseur ou un réservoir à vessie.

Les étapes pour réussir l’installation de votre pompe immergée

Le poids d’une pompe immergée varie entre 15 et 30 kg. Pour l’installer, vous devez donc demander l’assistance d’un autre adulte. Assurez-vous également que le puits dispose du niveau d’eau minimal requis pour que la pompe soit immergée.

Pour connaître le niveau d’eau minimal requis par votre pompe, référez-vous aux informations fournies sur la notice par le fabricant. Pour vérifier que votre puits remplit ce critère, envoyez une corde lestée avec une graduation. Si c’est le cas, vous n’avez plus qu’à installer le circuit électrique, le circuit hydraulique et à mettre en place la pompe immergée.

installation pompe immergée puits

L’installation du circuit et des accessoires électriques

Pour installer le circuit électrique, vous devez brancher le câble électrique à la pompe et le rallonger si besoin avec un raccord électrique. Pour ce faire, réalisez une jonction étanche entre les deux câbles.

Fixez ensuite sur une paroi ou un mur le coffret de protection électrique, le coffret de démarrage, le boîtier d’automatisation et les autres accessoires.

L’installation de tous ces outils doit se faire dans un endroit sec et à l’abri de toute humidité. Par exemple, il peut s’agir d’un local technique comme le garage ou le cabanon.

L’installation du circuit et des accessoires hydrauliques

À cette étape, vous devez installer sur la pompe immergée les tuyaux pour conduire l’eau et le ballon surpresseur. Ce dernier est indispensable pour réduire le nombre de démarrages de la pompe immergée. À défaut du ballon surpresseur, vous pouvez installer un réservoir à vessie. Dans un cas comme dans l’autre, veillez à ce que l’installation ait lieu dans un local technique, et que l’outil soit muni d’un manomètre. Cela permet de la préserver des variations de température, de mesurer sa pression et de l’avoir à œil.

Vous devez aussi installer sur la pompe immergée un pressostat ou un contacteur manométrique. Il est indispensable parce qu’il permet de démarrer la pompe en fonction de la variation de la pression dans la canalisation de refoulement. Utilisez également des raccords avec une bonne isolation pour éviter les éventuelles fuites dans le circuit hydraulique.

La mise en place de la pompe immergée

Pour mettre en place la pompe immergée, vous devez vérifier que tous ces accessoires sont bien rattachés, puis raccorder le filin de suspension. Il permet de descendre la pompe sans forcer sur le câble électrique et de la récupérer si elle tombe en panne.

Il doit donc être solidement fixé à la pompe avec des colliers de serrage adaptés à la section du câble. Si votre pompe n’a pas un poids important et que le puits n’est pas très profond, vous pouvez utiliser un filin en nylon. Dans le cas contraire, priorisez un filin en acier.

Une fois le filin raccordé et tous les autres équipements installés sur la pompe, il ne vous reste qu’à la faire descendre dans le puits avec la poulie.

Les précautions nécessaires pour l’installation d’une pompe immergée

Pour installer une pompe immergée dans votre puits, choisissez un modèle qui répond à vos attentes. Pour ce faire, prenez en compte la pression de sortie de la pompe, son débit par heure et sa hauteur de refoulement. Achetez une pompe de qualité et évitez les modèles bas de gamme.

Après l’installation de votre pompe immergée, vous devez aussi procéder à son nettoyage au minimum une fois par an. Vérifiez aussi ses circuits d’alimentation et remplacez si nécessaire les pièces usées.

Pensez également à recouvrir et à sécuriser entièrement votre puits pour le protéger des impuretés. Dressez enfin une margelle ou un muret de 50 cm de hauteur pour dévier les eaux de ruissellement et préserver la pureté de la nappe phréatique.

Comments are closed.